Capa liste d’aptitude au corps des agrégés : un avant gout des réformes à venir ?

2018-04-07T21:02:06+00:00 6 avril 2018|

Disparition des CAPA ? Une réaction s’impose !

Dans l’acharnement qui est le sien contre la Fonction Publique, le gouvernement actuel entend revoir les attributions des commissions administratives paritaires et autres instances qui assurent aujourd’hui la représentativité des personnels et font respecter leurs droits. Les CHSCT pourraient ainsi en faire les frais. De même toutes les instances où siègent les élus des personnels, qu’il s’agisse de mutation, de promotion… verraient leur périmètre redéfini. Dit autrement, le dialogue social ne serait plus d’actualité, à supposer qu’il le soit encore ! C’est une attaque sans précédent qui se trame contre les droits des personnels et nous devons réagir ! C’est le sens de la mobilisation qui se construit aujourd’hui , avec l’ensemble des organisations syndicales. D’ores et déjà, le SNES appelle à une journée de grève et de manifestations le jeudi 3 Mai.

CAPA liste d’aptitude : une situation bloquée

Dans ces conditions, ce qui s’est passé en capa liste d’aptitude des agrégés ce jeudi 5 avril a valeur tristement prémonitoire. En effet, les élus SNES-FSU se sont heurtés à un refus systématique de la part des IPR et de l’administration de faire évoluer la liste des propositions. Jamais les arguments des représentants des personnels n’ont été à ce point ignorés. La liste était « verrouillée » dès le départ. Seuls 3 IPR étaient présents et comme aucune discussion n’était envisageable en dehors de la présence des IPR… Pourtant, forts du travail sur les dossiers que nous menons chaque année, nous n’avons cessé de dénoncer incohérences et injustices. Sans succès ! La liste qui remontera à la CAPN sera la même, à un ou deux noms près, que celle que nous avions entre les mains trois semaines plus tôt.

Qu’a fait le rectorat pendant 3 semaines ?

Rappelons en effet que cette capa avait été reportée pour que les collègues en fin de carrière, qui auraient été promus à la classe exceptionnelle, puissent faire leur choix en connaissance de cause. En effet, la perspective d’accéder à l’échelon spécial de la classe exceptionnelle des certifiés peut être plus avantageuse pour les salaires puis les pensions de ces personnels que le reclassement dans la carrière des agrégés. Or quelle n’ a pas été notre surprise de découvrir que les collègues concernés n’avaient été contactés ni par l’administration ni par les IPR ?

Le mérite ou le favoritisme ?

Pourtant- et sans jeter le discrédit sur toutes les candidatures retenues ici- certains candidats sont très proches du corps d’inspection ! Tellement proches que nous sommes obligés de reconnaître qu’aujourd’hui, pour certaines disciplines, la promotion par liste d’aptitude au corps des agrégés est dévoyée : dévoyée en ce qu’elle devient un mode de recrutement des futurs IPR ! C’est tout à fait inacceptable quand, dans le même temps, des collègues qui auront passé toute leur carrière au service de leurs élèves, qui peuvent se prévaloir d’admissibilités au concours et de diplômes universitaires d’un haut niveau d’expertise, sont ignorés du corps d’inspection. Les élus SNES-FSU ont fermement dénoncé cette dérive.

La loi du mépris

Bien sûr, on cherche à nous persuader ! Mais les arguments avancés ne sauraient convaincre tant ils manquent de cohérence. Bien sûr, le ton policé qui sied à une capa empêche les affrontements de dégénérer. Mais que l’on ne s’y trompe pas : il y a dans tout cela une forme de mépris qui est insupportable ! Imaginons alors ce qu’il adviendrait de nos carrières, promotions et rémunérations si le projet du gouvernement devait s’appliquer avec le retour du mérite et la disparition des organes de contrôle ? Un cauchemar !

La CAPN chargée d’établir les promotions au corps des agrégés se tiendra du 22 au 24 mai prochain. Ce sera pour nous l’occasion d’un bilan plus précis de cette campagne 2018 ! En attendant, sachons nous mobiliser contre ces atteintes répétées à l’encontre du service public, à l’encontre de nos droits ! Faîtes confiance aux élus SNES-FSU qui oeuvrent dans les instances à faire valoir les droits des personnels avec rigueur et fermeté !

Rappel : la campagne 2018 de promotion à la classe exceptionnelle est ouverte ! N’oubliez pas de candidater si vous relevez du vivier 1. Des assouplissements ont déjà été apportés à la note de service. Consultez notre site national pour plus d’informations :https://www.snes.edu/Classe-exceptionnelle-deuxieme-campagne-de-promotion.html.

Déclaration liminaire SNES-SNEP-SNESUP-FSU lue en CAPA :

decla 1-capa-la-agr-2018-avec logos

print