Cette rentrée n’est pas la rentrée réussie que l’on voudrait nous faire croire !

On pouvait s’en douter, ne serait-ce qu’avec la mise en œuvre de la réforme du lycée et du bac « façon Blanquer » …Ses effets délétères sur la « classe » condamnée à l’éclatement, sur la formation des élèves, les emplois du temps.. se font déjà sentir. Demain, les premières épreuves « bac maison » devront se tenir ! Dans ce contexte, quelques lycées de l’académie se sont engagés dans des actions de grève, de manifestations, de refus d’assumer les missions du PP etc.. Le lycée Mandela, le LP2i, dès la rentrée, ont dénoncé le manque de moyens pour assurer correctement la formation des élèves. Le LISA à Angoulême s’est remarquablement engagé dans le refus de PP puisqu’à ce jour, aucune classe n’a de professeur principal. La « visite du staff du rectorat » dernièrement n’aura pas infléchi la détermination des collègues. Quelques lycées ( Bellevue à Saintes, Guez de Balzac à Angoulême…) ont également saisi cette action pour dénoncer, entre autres choses, la mise en cause permanente des missions des PsyEN, les problèmes insurmontables d’orientation que pose la réforme du lycée, pour dénoncer encore Parcoursup et sa logique de tri social.

Dans les collèges, la question des effectifs s’est posée cruellement encore à cette rentrée avec des classes qui dépassent le seuil de 30 élèves quand l’inclusion se fait! Pour rappel, les élèves de l’ULIS doivent être comptés dans les effectifs des classes, contrairement aux pratiques en cours. Quelques collèges charentais sont dans l’action, le collège de Ruffec par exemple.

Toutes ces actions, il nous faudra les poursuivre, les fédérer tout au long de l’année, les amplifier au moment opportun pour dénoncer un budget insuffisant qui sacrifie le second degré, au détriment, comme à chaque fois, des élèves les plus fragiles.

Pensons à bien communiquer autour des actions qui se mènent dans les établissements ! Merci d’informer le S3 et la section départementale Snes-fsu des actions en cours.

print