Elections des CA d’établissement en octobre

2018-09-24T19:26:19+00:0024 septembre 2018|

En octobre, je me présente, je vote !

De la nécessité d’élus SNES-FSU pour reprendre la main sur nos métiers !

  • NON, les CA des établissements ne doivent pas se transformer en « chambres d’enregistrement ».
  • OUI, il est possible d’y travailler à des conditions de travail moins dégradées.

Pour cela, il faut y être, présenter des listes avec des élus SNES-FSU qui par leur seule présence, par les questions qu’ils poseront, les valeurs qu’ils afficheront, les motions qu’ils déposeront, par leur vote surtout pourront infléchir le cours des choses.

Le CA doit être consulté et les élus peuvent faire bouger des choses :

  • Qu’il s’agisse de choix budgétaireset de la possibilité de mener des projets
  • Qu’il s’agisse de choix pédagogiques, de la fermeture par exemple d’un poste, d’un service partagé, d’heures supplémentaires en trop grand nombre, de répartition de la DGH

Dans les lycées, compte-tenu de la mise en œuvre de la réforme, la présence en nombre d’élus SNES-FSU est plus que jamais nécessaire ! Partout, la plus grande vigilance sera de mise au regard des suppressions annoncées de postes dans le second degré.

Les membres Snes-Fsu du CA sont les relais entre l’établissement et les sections départementales ou académiques. C’est grâce aux éléments recueillis en CA que sont construites les interventions dans les instances académiques ou départementales (CTSD, CTA…). Notre efficacité à défendre un poste, à redéfinir un complément de service, à demander une classe supplémentaire dépend des informations que vous nous apportez. Réciproquement, vous pouvez vous appuyer sur nos publications, nos analyses pour intervenir avec efficacité dans les CA, en ayant une vision avertie de ce qui se passe ailleurs. C’est la force de notre syndicat.

Certes, les marges de manœuvre sont parfois restreintes, mais la fatalité n’est pas de mise. Seuls ceux qui mènent le combat peuvent envisager la victoire. Reprenons la main sur nos métiers, sur nos conditions de travail !

A l’heure où l’autonomie est plus que jamais d’actualité, les élus du SNES et de la FSU doivent se faire entendre. Face à l’individualisation voulue par le Ministre, réagissons et défendons-nous par la force du collectif !

print