Formation ou formatage ?

2017-09-28T10:49:18+00:00 14 octobre 2015|Mots-clés : |

La ministre tente par tous les moyens de justifier sa réforme et prétend en faire une occasion de formation des enseignants et CPE. Qu’en est-il en réalité ?

 

5 jours de formation pour tous, promet-elle, pour mettre en place une réforme censée révolutionner le collège et résoudre l’épineux problème de l’échec scolaire ? C’est soit de l’incantation soit de la baguette magique soit de l’écran de fumée !

Comment ce “plan de formation” se traduit-il dans les académies ?

A Bordeaux par exemple, il est prévu sur 2 ans, par bassin, sur le temps scolaire (et non pendant les vacances ou les mercredis après-midi), sous la houlette des IPR.

A Poitiers, c’est la pire des configurations qui a été retenue :

  • 2 jours de formation-formatage de 2 enseignants par collège, à La Rochelle, pendant les vacances d’automne. L’opération est pompeusement appelée “séminaire d’automne”.
  • Des mercredis après-midi (combien, on ne le sait pas), pour tous, dans les collèges, formatés à leur tour par ceux qui auront assisté au “séminaire d’automne”.

Le recteur a précisé, lors du CTA du 13 octobre, que ce “séminaire” n’était pas obligatoire et que seuls les volontaires motivés pour participer pleinement à la mise en place de la réforme étaient attendus.

Le SNES appelle tous les collègues à ne pas participer à cette mascarade et à continuer de lutter contre cette réforme qui n’est dans l’intérêt ni des personnels ni des élèves ni du système éducatif.

print