GRÈVE le 12 novembre 2018 : populaire et suivie

2018-11-18T17:57:51+00:0016 novembre 2018|

Budget 2019 : l’Éducation n’est toujours pas une priorité !

Les chiffres de grévistes donnés par le ministère sont mensongers et ridicules. La grève unitaire du 12 novembre a été fortement suivie et la communication de Blanquer n’y changera rien !

Les suppressions de 2650 postes d’enseignants dans les collèges et les lycées et de 400 postes de personnels administratifs ne passent pas ! D’autant que nous sommes  dans un contexte de croissance démographique et de réorganisation des services (fusion des académies). Cette politique de suppressions massives de postes est irresponsable. Les personnels enseignants, d’éducation, de surveillance et des services administratifs ne s’y sont pas trompés et ont été massivement en grève ce 12 novembre. 

Plusieurs établissements ont été très fortement mobilisés. Citons le lycée de Bressuire qui se bat depuis plusieurs semaines pour conserver la spécialité théâtre, la seule du département. On pense aussi au lycée de Saint-Maixent, dont les personnels, tout habillés de noir, dénonçaient les classes à 37 élèves que le recteur nous promet pour l’an prochain. Les collèges n’étaient pas en reste non plus, comme celui de Latillé, en grève à plus de 95%, pour réclamer des postes supplémentaires d’AESH.

À La Rochelle…          À Angoulême…

     

Et à Poitiers, sous la pluie !                                     Et devant le lycée de Saint-Maixent

    

La mobilisation doit se poursuivre, afin d’alerter l’opinion publique et dénoncer cette politique dangereuse pour l’éducation de la jeunesse dans notre pays. D’ailleurs, la grève a aussi eu cette vertu, de dénoncer cette politique inique. Selon un sondage Odoxa, 72% des Français nous soutiennent (voir ici) et trouvent justifié que nous nous battions contre les suppressions de postes.

 

 

print