«

»

Déc 12

Groupe de Travail du 30 novembre sur la situation des CIO pour 2017

Le 30 novembre s’est tenu un groupe de travail sur l’avenir des CIO dans l’académie : le 3ème de l’année ! Il s’agissait de savoir dans quels lieux et dans quelles conditions COPSY et administratifs vont pouvoir travailler dans les départements suite au désengagement des trois conseils départementaux (16, 79 et 86).

Avec l’augmentation du nombre de CIO d’Etat, le manque de matériel de fonctionnement est à craindre, si le rectorat ne prend aucune mesure pour doter ces CIO qui ne sont plus financés par les départements. Le Rectorat nous assure qu’il a entendu les besoins : une liste d’achats prioritaires a été établie.

Charente 

Suite au désengagement du conseil départemental, des projets de relogement pour les 3 CIO existent, semble-t-il mais rien n’est encore acté. Le dossier n’avance pas très vite…

Deux-Sèvres 

C’est le département dans laquelle la situation est la plus confuse. En effet, la « carte des CIO » a fait disparaitre tous les CIO du département à l’exception de celui de Bressuire, censé couvrir, à lui seul, tous les besoins des usagers ! Le SNES-FSU demande toujours que soit rouvert un CIO dans ce département (qui serait le 12ème dans l’académie). C’est toujours une fin de non recevoir de la part de la rectrice, qui reconnait pourtant les besoins.

Pour l’instant, c’est la plus grande confusion : 3 CIO relogés dans les locaux actuels à Bressuire, le matériel étant entreposé dans des garde-meubles et les frais de déplacement pour les COPSY explosent car il faut bien se rendre dans tous les établissements, jadis couverts par les CIO de Parthenay et Thouars. La « création » de points d’accueil en remplacement de ces CIO ne change pas le problème puisqu’il ne s’agit pas de lieux règlementaires auxquels les personnels pourraient être administrativement rattachés. Ce problème est ignoré par notre collègue du SGEN-CFDT !

Le DASEN ne propose pas d’autres solutions que de faire pression sur les COPSY pour les obliger à exercer dans ces fameux « points d’accueil ». Il annonce une visite au CIO de Bressuire prochainement.

Quant au relogement, le rectorat nous a assuré connaître les besoins d’un CIO : dont acte ! Nous serons vigilants pour que les locaux ne soient pas trop exigus, afin de permettre un accueil individualisé du public, condition indispensable pour assurer la confidentialité.

Vienne 

Le conseil départemental 86 paie le loyer du CIO de Poitiers jusque fin juin 2017 et participe au financement du Pôle Loudunais d’Information et d’Orientation (PLIO) à hauteur de 4000 € (budget de 5000€ l’année précédente). On ne peut donc pas parler d’un réel désengagement. Une convention Etat / Région / Conseil Départemental / communautés de communes établie jusque fin juin 2017 pour ce PLIO est à la signature de la Rectrice.Il faut souligner que ce « pôle » n’est pas un CIO et que sa pérennité n’est pas assurée.

Le SNES-FSU sera vigilant quant aux missions des COPSY dans ce « PLIO ».

Partager sur :Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someoneShare on Facebook0Pin on Pinterest0Share on Tumblr0Share on StumbleUpon0Share on Reddit0