Sous le choc après l’ attentat qui a visé un collègue d’Histoire-Géographie enseignant dans un collège des Yvelines, nous condamnons cet acte ignoble et nous voulons dire notre tristesse, notre solidarité et notre soutien à la famille, aux collègues et aux élèves du collège de Conflans-Sainte-Honorine, à toute la communauté éducative ici frappée.

Notre collègue a été assassiné au seul motif qu’il a fait son travail de professeur, dont le rôle est de conduire les élèves vers l’usage de la raison et l’esprit critique. 
L’école est le lieu de la construction du citoyen et de sa liberté de conscience, de la formation d’esprits éclairés, par la pratique du débat. C’est une tâche essentielle du service public d’éducation. Attaquer un professeur, c’est attaquer un pilier de notre démocratie et notre République.
Le SNES-FSU rappelle son attachement indéfectible à la liberté d’expression. Cet impératif ne doit pas céder et ne cédera jamais devant le terrorisme. 

Dans l’immédiat, le SNES-FSU appelle chacune et chacun à participer aux rassemblements en mémoire de notre collègue :

en Charente, samedi 17 octobre à 15h devant l’hôtel de ville à Angoulême

en Charente-Maritime, dimanche 18 octobre à 15h Place J L Frot ( parvis cinéma) à Rochefort, lundi 19 octobre à 18h Place de Verdun à La Rochelle ( attention : horaire modifié)

en Deux-Sèvres, dimanche 18 octobre à 15h Place de la Brèche à Niort

en Vienne, dimanche 18 octobre à 15h devant le lycée Victor Hugo de Poitiers

print