Réforme du collège ou comment multiplier les usines à gaz…

2015-09-30T06:31:41+00:00 29 septembre 2015|Mots-clés : |

image-Livret scolaire-30-09-15

Le ministère n’est pas avare en idées… mauvaises, irréalistes et capables d’aggraver encore les conditions de travail sans aucun bénéfice pour les élèves. 

Dans le domaine, le projet sur l’évaluation des élèves est du grand art !

Finis les bulletins trimestriels, trop simples, trop lisibles, bienvenue aux livrets scolaires de 3 pages par élève, qui accumulent :

  • l’évaluation de chaque discipline( mais si possible sans note !),
  • l’évaluation collégiale de l’implication de l’élève dans l’accompagnement personnalisé, des EPI, des parcours avenir, citoyen et d’éducation artistique et culturelle.
  • l’évaluation par le CPE de l’implication de l’élève dans la vie de l’établissement.
  • Et, cerise sur le gâteau, les parents peuvent faire des remarques, écrire un commentaire qui sera réceptionné par le chef d’établissement…

L’appréciation du SNES est sans appel : ces modalités d’évaluation et de communication avec les familles sont inacceptables et doivent être mises en échec.

  • La complexité de ce livret le rend impossible toute mise en œuvre cohérente.
  • Les parents auront bien du mal à comprendre quelle est l’évaluation du travail de leur enfant dans ce fourre-tout.
  • L’évaluation porte surtout sur l’implication de l’élève, autrement dit sur des attitudes, ce qui n’est pas acceptable.
  • La forte incitation à la suppression des notes trimestrielles est en contradictions avec la notation du brevet.
  • La fonction de professeur principal s’alourdit encore un peu plus, de manière déraisonnable.

Le modèle de livret (électronique bien sûr !) proposé par le ministère est téléchargeable ci-dessous. Attention, il concerne toute la scolarité du CP à la 3ème…

Livret scolaire-projet-30sept2015

Pour plus d’éléments sur le projet de brevet et lire les projets de décrets, consultez le site national : http://www.snes.edu/Reforme-de-l-evaluation.html

print