Bac local, suppression des séries, aggravation des inégalités entre élèves et entre établissements, évaluations permanentes, désorganisation des établissements, programmes trop lourds, dégradation des conditions de travail… Le réquisitoire contre la réforme du lycée portée par Jean-Michel Blanquer est long. Son articulation avec la logique de sélection de ParcourSup en fait un redoutable instrument de tri social. Les réformes s’accumulent et telles les pièces d’un puzzle forment l’image d’un système éducatif réorganisé à l’aune des logiques du marché. Au SNES-FSU, nous nous opposons à cette réforme, nous réclamons sa remise à plat. La démocratisation du lycée passe par une autre réforme du lycée.

https://www.snes.edu/dossiers/reforme-du-lycee/

Bac2021 : pour un calendrier transitoire et exceptionnel

https://www.snes.edu/article/bac2021-pour-un-calendrier-transitoire-et-exceptionnel/

« Grand oral », le règne du simulacre

https://www.snes.edu/article/grand-oral-theatre/

print