Une circulaire en date du 17 décembre 2012 a été envoyée par le rectorat aux chefs d’établissement. Elle donne des instructions pour l’organisation des épreuves de langues vivantes. Elle est téléchargeable ci-dessous.

La première épreuve, celle de Compréhension Orale (CO), doit se dérouler entre le 18 mars et le 12 avril 2013. L’Expression orale (EO) entre le 29 avril et le 31 mai.

Ces épreuves de langue du bac (la CO et l’EO) se fait maintenant en cours d’année et selon une organisation « maison ». Elles remettent en cause le caractère national des examens, leur mise en place est une « vraie usine à gaz », elles réduisent le temps d’enseignement puisqu’elles font sauter plusieurs heures de cours (et pas seulement de Langues).

Le SNES-FSU est intervenu à tous les niveaux (auprès de l’inspection générale, de la DGESCO, du ministre…) depuis juin 2012 pour dénoncer cette réforme bâclée, imposée par le gouvernement de Sarkozy et demander un moratoire. Les ministères (l’ancien et le nouveau) n’ont rien voulu savoir. C’est donc au fur et à mesure de l’année que les enseignants (et leurs élèves) apprennent le contenu des épreuves.

La circulaire rectorale renvoie au système D local, pourvu que cela ne coute rien !

Nous ne pouvons pas accepter, au nom des sacro-saintes économies budgétaires, que l’examen du baccalauréat perde sa valeur et notre travail, sa crédibilité.

print