Encore une nouvelle version du DNB…

2018-01-17T09:45:14+00:0012 janvier 2018|Mots-clés : |

Le 4 janvier 2018, a été publiée une nouvelle version du DNB 2018 : simplification des épreuves terminales, les rapprochant du DNB antérieur à la réforme et rééquilibrage du barème entre bilan de socle et épreuves terminales. Ces modifications sont en fait de simples ajustements. 

Plutôt que de simples ajustements, le SNES-FSU demande une simplification des bilans de cycle et des rubriques du LSUN, ainsi qu’une refonte du DNB qui donnera la même importance à chaque discipline, par exemple pour certaines en contrôle continu et pour d’autres en épreuves terminales.

La différenciation actuelle de barème aux épreuves terminales instaure de fait une hiérarchie disciplinaire qui n’est pas pertinente. Pour le SNES-FSU, le chantier d’une véritable réflexion sur l’évaluation des élèves n’a pas encore été ouvert.

Analyse de l’arrêté modifiant l’arrêté du 31 décembre 2015 relatif aux modalités d’attribution du DNB :

  • L’article 1er du nouvel arrêté indique que le nouveau barème du DNB est noté sur 800 points au lieu de 700 sauf pour les candidats « individuels » qui ne passeront que les épreuves terminales évaluées sur 400 points (article 4).
  • Les articles 2 et 3 différencient les épreuves disciplinaires, ce qui revient pour l’élève à passer cinq épreuves. Les enseignements facultatifs de langues et cultures de l’antiquité ou européennes ainsi qu’une langue régionale ou la langue des signes française peuvent apporter 10 à 20 points de bonification au candidat lors de l’évaluation du bilan de fin de cycle. L’histoire des arts est officiellement réintégrée comme une possibilité de sujet d’oral. Pour plus d’équité entre les disciplines, le SNES-FSU a proposé que chaque épreuve terminale soit notée sur 80. Cet amendement a été adopté par le Conseil supérieur de l’Éducation (consultatif), mais n’a pas été retenu par le ministère.

Analyse de la note de service du 4 janvier :

  • La note de service indique que les sujets devraient être de nouveau disciplinaires, et l’épreuve orale un peu mieux cadrée. S’il le souhaite, l’élève peut présenter son oral dans une langue vivante étrangère ou régionale enseignée dans son collège, en présence d’un membre du jury de la discipline choisie. Cet effort sera valorisé dans la note attribué dès lors que le niveau de maîtrise de la langue est atteint.
  • L’épreuve de sciences et technologie comportera encore deux disciplines sur trois ; l’annonce sera proclamée deux mois en amont mais l’ensemble sera rédigé sur une seule copie, ce qui compliquera la correction.

Informations complémentaires sur le site national du SNES : https://www.snes.edu/DNB-2018-encore-une-revision-a-la-marge-seulement.html

print